COMMENT CA MARCHE ? 

Création du réseau

 

Le Groupe IDEX a conçu, réalisé et exploite depuis sa création en 2006 les réseaux de chauffage et d’eau glacée SEGUIN RIVES DE SEINE, sous la forme d’une Délégation de Service Public. Développés pour desservir la ZAC Seguin Rives de Seine sur les anciens terrains des usines Renault, le réseau de chaleur fait aujourd’hui près de 8 km de canalisations pour un réseau d’eau glacée de 7km. Le territoire ainsi couvert représente plus de 70 ha (soit 5 000 logements et 350 000 m² de bâtiment tertiaire et équipements).

 

La ZAC Seguin Rives de Seine a été labellisée « Écoquartier » et bénéficie d’un agrément ministériel Titre V mettant en avant les performances environnementales du réseau. Ainsi, l’empreinte carbone s’élève à 103 g de CO2/kWh pour le réseau de chaleur. A titre de comparaison, l’empreinte environnementale du gaz est de 241 g de CO2/kWh utile.

Le réseau se développe sur la Ville de Boulogne-Billancourt et dépasse le seuil des 50% d’EnR&R depuis 2016, permettant ainsi à ses clients raccordés de bénéficier des tarifs les plus stables du marché.
 

 

 

 

Mix énergétique et productions :

IDEX SEGUIN RIVES DE SEINE dispose des moyens de production suivants :

Pour le froid :

  • une centrale thermo-frigo-pompe sur nappe constituée de 2 unités (6MW froid depuis avril 2016 et 17MW froid depuis juillet 2017)
  • une centrale de production de froid avec refroidissement sur eau de Seine et stockage de glace de 9.3 MW depuis 2008

Pour le chaud :

  • une sous-station vapeur/eau chaude alimentée par la CPCU constituée de 3 échangeurs de 25MW
  • une centrale thermo-frigo-pompe sur nappe constituée de 2 unités (4.8MW chaud depuis avril 2016 et 13.8MW chaud supplémentaires depuis janvier 2018)

Les différentes sources utilisées fiabilisent fortement nos réseaux d’autant qu’elles sont réparties sur le territoire, renforçant la sécurité d’approvisionnement.

Des productions invisibles

Aucune combustion n’a donc lieu sur le territoire boulonnais pour la production de chaleur. De surcroît, toutes les productions sont intégrées dans le paysage et invisibles :

Production d’eau glacée dans les culées du pont de Sèvres :
 

/>

 

 

Production d’eau glacée avec valorisation de la chaleur du Parc Est dans un local en souterrain du Parc Est :

 

 

 

Alimentation du réseau parisien dans une sous-station en sous-sol d’une résidence :